You are currently viewing Périodisation tactique : L’impératif  principe de spécificité

Périodisation tactique : L’impératif principe de spécificité

Périodisation tactique : L’impératif principe de spécificité

La périodisation tactique est basée sur trois principes méthodologiques qui permettent une logique différente des pratiques traditionnelles : les principes de progression complexe, de propension et d’alternance horizontale. Même si il faut les différencier les uns des autres, ils sont liés. Et l’articulation de ces principes va d’une certaine manière les faire exister.

Cependant, il y a un principe des principes, appelé le « supraprincipe » qui est présent dans chacun des trois autres nommés plus haut dans le paragraphe. Victor Frade, le fondateur de la périodisation tactique le définit comme : « un impératif catégorique ». C’est le principe de spécificité.

Découvrez notre livre – La périodisation tactique – pour une approche moderne de l’entrainement : EN CLIQUANT ICI

Extrait du livre : La périodisation tactique – pour une approche moderne de l’entrainement.

Le modèle de jeu

Pour rappel, le modèle de jeu est un ensemble d’actions et interactions que l’équipe va présenter dans son jeu collectif. Ce sont des comportements qui se produisent régulièrement et systématiquement dans les 4 moments du jeu ( transition défensive, organisation défensive, organisation offensive, transition offensive ).Le modèle de jeu, à travers les principes, les sous-principes et les sous-sous-principes constitue la base et le guide du processus de formation.

Les principes méthodologiques

La périodisation tactique a 4 principes méthodologiques qui sont uniques à cette méthode. Les voici ci-dessous :

1 – le principe de progression complexe : il consiste à proposer des entrainements qui vont du plus simple au plus complexe.
2 – Le principe de propension : C’est de répéter des situations du modèle de jeu afin que les joueurs les reproduisent inconsciemment. Plus la situation souhaitée est répétée dans un exercice, plus elle sera efficace.
3 – Le principe d’alternance horizontale : C’est une alternance de l’intensité, de la durée et de la vitesse de sollicitation des muscles. On développe l’aspect physique à travers le modèle de jeu.

Illustration n°1 : Les 4 principes méthodologiques de la périodisation tactique

Le principe de spécificité : un impératif catégorique

En plus des trois principes expliqués précédemment, le principe de spécificité doit être intrinsèque à tous. C’est sûrement l’un des principes le plus complexe : créer des situations faisant toujours référence à son modèle de jeu. 

Rui Faria (ancien adjoint de José Mourinho ) dit  : « les idées de l’entraineur apparaissent dans chacune des séances dans un ensemble d’exercices où les sous-principes bien définis vont être travaillés afin d’ajuster les joueurs mentalement et psychologiquement pour atteindre les comportements voulus. » En effet, chaque exercice construit par l’entraineur doit simuler des situations de jeu que les joueurs vont retrouver pendant les moments de jeu d’un match. 

Le principe de spécificité stipule que tout ce qui est fait dans le but de rendre opérationnel le modèle de jeu. Le contenu ne doit pas être décontextualisé pour ne pas mentir aux joueurs et les éloigner de la réalité du jeu.

Une des questions les plus difficiles est de rendre opérationnel notre modèle de jeu en créant des exercices ou s’embrassent toutes les dimensions du jeu sans oublier notre première préoccupation : améliorer un principe donné de jeu de notre modèle de jeu.

José MOURINHO


Qu’avez-vous pensez de cet article ? Vous pouvez nous laisser votre avis dans les commentaires.. 😉

Crédit photo : ttps://www.ledauphine.com/sport/2020/11/03/bouillant-mauvais-perdant-conceicao-a-porto-l-anti-avb-(football) 

0 Partages

Laisser un commentaire