GETAFE CF – Déséquilibrer la défense adverse en supériorité numérique ( 3 contre 2 )

GETAFE CF – Déséquilibrer la défense adverse en supériorité numérique ( 3 contre 2 )

Déséquilibrer la défense adverse en supériorité numérique ( 3 contre 2 ) – Getafe Cf





Comme le titre l’indique, le club espagnol de Getafe Cf  montre un jeu d’entrainement pour déséquilibrer la défense adverse en supériorité numérique ( 3 contre 2 ). Le groupe de joueurs va travailler la technique de finition ( conduite de balle, passe dans la course, tir… ); et le déséquilibre de la défense sur un plan tactique. Cette situation était auparavant utilisée par l’espagnol Quique Sanchez Flores à l’époque ou il occupait le poste d’entraineur à Getafe. Depuis peu, il est devenu l’entraineur de Watford, club anglais.

ORGANISATION
L’entraineur doit avoir à disposition 11 joueurs dont 1 gardien minimum. Il faut disposer les joueurs comme sur le schéma ci-dessous. Pour l’espace de jeu, tracez un espace de 46 mètres de largeur et 32 mètres de profondeur.

déséquilibrer la défense adverse

EXPLICATIONS
Avant de commencer l’action, les 2 défenseurs oranges sont au marquage d’un attaquant blanc à côté du but à défendre.
L’action démarre par la passe du joueur blanc A sur C.
Sur le temps de passe, les 2 attaquants ( A et B ) et les 2 défenseurs ( A’ et B’ ) rentrent dans l’espace de jeu pour se rapprocher du porteur de balle ( C ).
C rentre dans l’espace ( 3 contre 2 ) pour donner le ballon à un partenaire, fixer un adversaire avant de donner ( illustration 1 ), ou aller au but pour marquer.
L’équipe en supériorité numérique a 6 secondes pour tirer au but.
Hors- jeu à partir de la surface de réparation.

Illustration 1 : Le porteur de balle C va fixer un adversaire avant de passer le ballon à une partenaire.
déséquilibrer la défense adverse

Pour faire évoluer la situation d’entrainement afin de déséquilibrer la défense adverse en supériorité numérique, vous pouvez jouer sur le nombre de joueurs participant à l’action. Si vous réduisez le nombre, le jeu sera simplifié. A l’inverse, si le nombre de joueurs augmente le jeu sera complexifié.

EVOLUTION
Simplifier :
2 contre 1 ( le départ du ballon et des joueurs ne changent pas )

Complexifier :
4 contre 3 (le départ du ballon et des joueurs ne changent pas )
Réduire l’espace de jeu en largeur
Réduire le temps pour aller tirer au but

Déséquilibrer la défense en supériorité numérique

CORRECTIONS
Afin de faciliter la situation et ainsi avoir plus de réussite sur les passages, l’entraineur doit insister sur les points ci-dessous :

Pour le porteur de balle face au but : 
Arriver lancé et avec de la vitesse pour augmenter l’incertitude pour les défenseurs
Fixer un adversaire avant de donner le ballon pour utiliser la supériorité numérique
Feinter la passe
Créer de l’incertitude en effectuant des conduites en diagonale avant de donner le ballon vers l’avant

Pour les receveurs :
Créer de l’incertitude en faisant une course en écran derrière le porteur de balle
S’écarter pour étirer la ligne défensive

Si vous avez aimé ce jeu d’entrainement afin de déséquilibrer la défense adverse en supériorité numérique,nous vous invitons à le partager via facebook ou twitter.

Cet article a 1 commentaire

  1. Depuis quelques semaines, les selections tentent differentes approches sur les sorties de balles depuis le gardien et la plupart ont automatise une facon de faire : les deux centraux dans la surface, un milieu defensif a l’avant autour de l’arc de cercle et des lateraux tres haut. Aspirer la ligne d’attaque adverse pres de la surface, profiter de la superiorite numerique puis tirer profit du desequilibre. Debut juin, le Mexique de Tata Martino etait l’une des premieres equipes a s’adapter a ce nouveau scenario. Et l’approche des Mexicains a consiste a vouloir a tout prix etre en superiorite numerique aux abords de la surface afin d’attirer la pression rivale et liberer des zones plus haut sur le terrain. Cela s’est manifeste de deux manieres. D’abord par le jeu court, l’objectif des Mexicains a ete d’orienter le jeu vers l’interieur, d’y attirer un grand nombre de Venezueliens et d’offrir de l’espace et du temps aux joueurs de cotes. Puis par le jeu long, en aspirant la ligne offensive adverse grace au positionnement des defenseurs centraux et profitant de l’absence de hors-jeu pour etirer la ligne defensive. Resultat : la recherche de l’« homme libre » au sein du bloc du Venezuela a ete facilitee.

Laisser un commentaire