EVOLUTION EFP – Poser les bases de l’animation défensive et de la transition offensive-défensive


Poser les bases de l’animation défensive et de la transition offensive-défensive – Evolution EFP

Dans ce nouvel article, nous allons vous proposer un jeu à 3 équipes de 5 joueurs visant à améliorer l’animation défensive de votre équipe. Les objectifs visés sont multiples : 
– S’opposer à la progression adverse en empêchant le jeu vers l’avant 
– Améliorer les automatismes de cadrage et de couverture dans la ligne 
– Améliorer l’efficacité des trois équipes en transition ( réaction à la perte et jeu vers l’avant à la récupération ) 


ORGANISATION :

Dans un espace réduit à moduler selon le niveau de votre groupe ( ici un carré de 26x26m ), vous tracerez une zone centrale de 14 m de largeur sur 4 m de profondeur ainsi que 2 petits buts à 2 mètres de chaque côté du terrain. Les joueurs doivent être placés en fonction de leur poste de jeu par équipe de 5 dans le but de travailler des automatismes défensifs par ligne. 

Poser les bases de l’animation défensive et de la transition offensive-défensive – Evolution EFP ( 1 )

EXPLICATIONS :

Une équipe de 5 se place dans chaque moitié de terrain en fonction des postes identifiés par l’entraineur, la troisième se place au centre en opposition à l’équipe en possession du ballon ici en deux lignes ( 2 milieux de terrains centraux et 3 attaquants ). Sur un temps de 2 minutes, l’équipe qui défend aura pour objectif d’encaisser le moins de point possible. Les équipes en possession marquent un point en effectuant un aller retour sans passer par la zone centrale (figure 1) ou simplement en effectuant une passe qui traverse la zone centrale (figure 2). 

Figure 1. Figure 2.

Le jeu est réversible, c’est-à-dire que l’équipe noire doit se retourner et se réorganiser pour aller défendre en opposition à l’équipe jaune lorsque le ballon traverse le terrain. En cas de récupération du ballon, l’équipe noire a 5 secondes pour marquer dans l’un des 4 petits buts ( transition défensive -offensive ) ce qui enlève un point au total de points encaissés par l’équipe (voir figure 3). Le jeu aérien n’est pas autorisé. Au bout de 2 minutes, on change l’équipe qui défend et on met en place une compétition entre les 3 équipes pour identifier celle qui encaissera le moins de points. 

Figure 3.

VARIANTES :

Nous allons vous proposer différentes variantes pour simplifier ou complexifier ce contenu d’entrainement. Pour rappel, l’objectif n’est pas de travailler la récupération du ballon mais plutôt les comportements de cadrage et de couverture dans une logique de : s’opposer à la progression adverse. En effet, si l’équipe noire récupère trop vite et trop fréquemment le ballon, le problème de jeu travaillé ne sera pas suffisamment récurrent pour permettre la progression du joueur et de la ligne. 

Pour simplifier ce contenu pour l’équipe qui défend, vous pouvez donc :
– réduire la taille de la zone axiale 
– réduire la taille du terrain en largeur ET/OU en profondeur 
– réduire le temps de chaque séquence (moins exigeant physiquement) 
– augmenter le temps pour marquer dans un petit but à la récupération si trop court 

Pour complexifier ce contenu pour l’équipe qui défend, vous pouvez :
– ajouter un joker libre de se déplacer sur tout le terrain (voir figure 4) 
– augmenter la taille du terrain ET/OU de la zone centrale 
– modifier l’organisation défensive en fonction de votre projet de jeu (3 milieux 2 attaquants, voir figure 4) 
– autoriser le jeu aérien (sortir avec d’avantage d’agressivité sur le porteur du ballon) 
– changer l’équipe qui défends non pas en fonction du temps, mais lorsque l’équipe récupère le ballon et marque 

Figure 4.

ENSEIGNEMENTS :

L’opposition à la progression adverse nécessite en premier lieu une bonne coordination des joueurs de chaque ligne et entre les lignes. Il est essentiel de corriger le joueur le plus proche du ballon sur la nécessité de sortir cadrer le porteur de ballon sur le temps de passe, et pour les partenaires de couvrir l’axe ballon-but en empêchant les passes à l’intérieur du jeu. La distance de cadrage, les appuis, l’orientation du corps, la nécessité de ne pas se faire éliminer vont être les principaux indicateurs à faire identifier à vos joueurs pour résoudre le problème de jeu. Dans le même temps, il va être très enrichissant pour votre équipe de comprendre l’importance de la communication entre les joueurs et entre les lignes pour s’ajuster dans l’action en fonction du déroulement du jeu : « sors », « on reste en place », « prends ma place », etc… 


« A la guerre, ce n’est pas celui qui a les meilleurs soldats qui gagne, c’est celui qui les utilise le mieux. »
– Diego SIMEONE

Que pensez-vous de cette situation d’entrainement afin de poser les bases de l’animation défensive et de la transition offensive-défensive ? Laissez-nous votre avis ! Vous pouvez nous proposer une variante ou un enseignement en commentaire …

Vous devriez également aimer

Laisser un commentaire

Rechercher
Téléchargez notre livre gratuitement
Les articles incontournables
Abonnez vous à notre chaîne YouTube