3 options pour varier vos jeux réduits




Vos jeux réduits sont parfois récurrents et il faut savoir bousculer cela pour progresser. Or, de nombreux entraineurs font toute la saison les mêmes jeux avec le même espace ou la même règle. Cela va amener de la stagnation dans la progression technico-tactique mais aussi de la perte de motivation. Pour atteindre vos objectifs, nous vous proposons 3 options pour varier vos jeux réduits avec des méthodes de « pro ».

Lire aussi : CHELSEA – Développer la concentration et la communication par José MOURINHO


Option n°1 – Modifier vos espaces

En première option, pourquoi ne pas expérimenter des espaces inhabituels comme un losange, un hexagone, un triangle… Forcément, les joueurs seront dans l’obligation de changer leur attitude de jeu pour être efficace.

Illustration n°1 ( triangle ) : Pour marquer un point, l’équipe en possession du ballon doit réaliser le nombre de passe imposé par l’entraineur ( 6, 8, 10 ). Les joueurs sont limités a deux touches maximum.
Pour faire évoluer le jeu, vous pouvez imposer les touches à la main ( création de duel ) ou interdire le porteur de balle de rejouer avec le partenaire lui ayant fait la passe.

Remarque : En possession du ballon dans les angles, le porteur de balle devra être en capacité de sortir de cette densité malgré un rapport espace-temps défavorable.

Volontairement, nous vous notons pas le but du jeu et les règles du schéma 1 ou 2. C’est à vous d’expérimenter, d’innover, d’inventer… En fonction de vos besoins ( physique, tactique, technique, psychologique ).




Exemple Thomas TUCHEL ( Mayence 05 ) – Terrain sous forme d’hexagone

En 2009, lors de son premier entrainement à Mayence, Thomas Tuchel observait avec stupéfaction son équipe insister considérablement sur les côtés pour faire avancer le jeu. Mais le projet de jeu de Tuchel n’est pas de réaliser un nombre excessif de centre, au contraire, il est d’avancer dans le « coeur du jeu ». Et pour mettre en oeuvre votre plan de jeu, vous devez apporter des modifications importantes.

Pour obtenir le changement de mentalité de ses joueurs, il est passé d’un terrain rectangulaire à un terrain en losange. Pourquoi ? Tout simplement pour passer davantage au centre du terrain que sur les côtés.

Tuchel a déclaré dans plusieurs interviews que son intention n’était pas de répéter encore et encore à ses joueurs qu’ils devaient combiner verticalement et en diagonale, mais de les forcer à traverser ce changement choquant pour qu’ils prennent eux-mêmes la bonne décision. « Je ne voulais pas être l’entraîneur typique qui sifflait chaque fois que mon équipe jouait longtemps ou horizontalement pour leur dire: hé, en diagonale. »

Tuchel a atteint les objectifs souhaités. La fédération allemande s’est imprégner de cette idée pour mettre en place des terrains de jeu sous forme de diamant ou d’octogone : favorisant la perception et prise de décision du joueur, le jeu combiné, la profondeur nécessaire pour éviter les touches, les diagonales… En quelques sortes, il a permis de construire l’ADN des sélections allemandes. De nombreux entraîneurs de la nouvelle école allemande tels que Julian Nagelsmann, Jurgen Klopp ou Roger Schmidt s’inspirent des terrains en forme de losange. Et, chose intéressante, ils ont tous un style de jeu similaire et identifiable.

Jeu d’entrainement de TUCHEL favorisant le jeu à l’intérieur

Option n°2 – Le nombre et la position des buts

Pour cet exemple, l’entraineur va jouer sur le nombre de but mais aussi leur position . Vous verrez que dans l’illustration n°3, 2 buts sont à défendre dont un grand but protégé par le gardien et un petit but.

Illustration n°2 ( 3 buts – 3 buts ) : Chaque équipe doit défendre et attaquer 3 buts ( A – A’- A » ) ou ( B – B’ – B » ). Obligation de marquer en 1 touche. Pour faire évoluer ce contenu, vous pouvez imposer le jeu au sol ou obligation de recevoir une passe en 1 touche pour tirer au but en 1 touche.

Remarque : Ce jeu va favoriser le jeu en soutien ( passe à l’arrière par rapport à la direction de l’attaque ). Effectivement, le nombre important de buts à défendre + l’espace de jeu plutôt large va inciter l’équipe en phase défensive de se repositionner bas et devant les buts. Ainsi il sera plus facile de conserver ( jouer en soutien ) pour l’équipe en possession, que progresser ( jouer en appui ) ou déséquilibrer ( jouer dans le dos de la défense ).

Lire aussi : Sel.ANGLETERRE – Jeu réduit pour travailler la technique et le physique


Option n°3 – Le nombre d’équipes et de couleurs

Pour cette dernière option, l’entraîneur va jouer sur le nombre d’équipes et le nombre de couleurs.

Illustration n°2 ( 4 couleurs ) : Le but du jeu est de marquer dans un but. Les jaunes sont associés aux blancs tandis que les bleus sont associés aux rouges. Les joueurs sont limités à 2 ou 3 touches.

Remarque : Dans l’évolution de ce jeu réduit, vous pouvez changer les associations pour affiner l’attention , la concentration et la vision de jeu de vos joueurs.

Que pensez-vous des solutions proposées pour varier vos jeux réduits? Laissez-nous votre avis sur cet article  ! Vous pouvez nous proposer une variante ou un enseignement en commentaire 😉

536 Partages

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*