Un programme hebdomadaire en périodisation tactique

Un programme hebdomadaire en périodisation tactique





La méthode imaginée par Victor Frade fascine…de plus en plus d’entraineurs s’y convertissent. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, d’autres sports utilisent peu à peu cette méthodologie de travail.  Après avoir publié deux articles sur ce thème, nous avons décidé d’aller plus loin. Cette fois-ci, nous allons nous focaliser sur un programme hebdomadaire en périodisation tactique. 

Lire aussi un précédent article : Introduction à la périodisation tactique

1 – Le programme de la semaine ( ou morphocycle )

Appelé aussi morphocycle, le programme de la semaine est le temps qui sépare un match de l’autre. José Mourinho cite : « L’entrainement en toute circonstance doit tenir une relation intime avec le jeu que l’équipe recherche. En fonction des feeds-back sur le match précédent , et des principes qui semblent nécessaires pour le match suivant, j’adapte le programme de la semaine. »  L’entraineur doit donc faire une synthèse du match précédent et des nécessités du plan de jeu à venir pour composer son travail hebdomadaire.

Le morphocycle repose sur 3 principes que nous allons développer ci – dessous : 
1 – Le principe de propension : Par un aménagement des exercices, jeux ou situations, les joueurs vont déclencher des comportements tactiques désirés. Le principe de propension consiste à ce que les joueurs répètent les comportements tactiques le souvent pour en automatiser la logique.

2 – Le principe de progression complexe : En déclinant le jeu en principes, sous-principes et sous-sous-principes, l’entraineur va pouvoir faire évoluer son équipe pas à pas. Sans hiérarchisation des principes, un thème comme par exemple le jeu de possession est trop général.

3 – Le principe d’alternance horizontale : Ce principe a pour but d’alterner les fatigues spécifiques impliquées dans le modèle de jeu. Il calibre la structure de la semaine d’entrainement. Les penseurs de cette méthode utilisent le mot « horizontal » car l’alternance s’effectue entre les séances et non entre les exercices d’une même séance. Il évite les surcharges et les accumulations.

 2 – Exemple d’une semaine type

1er Jour – REPOS

«  S’entrainer le lendemain d’un match est meilleur pour le corps mais pire pour la tête »
José Mourinho

C’est le 1er jour suivant le match. Les joueurs sont au repos ( récupération passive ) car en plus de récupérer physiquement, ils doivent récupérer psychologiquement.

Illustration n°1 : les différentes organisations de travail 

2ème Jour – DOMINANTE RECUPERATION ACTIVE
La tactique
Jeux et exercices ou les grands principes sont travaillés en régime de récupération sous différentes formes : Individuelle, groupal, sectorielle, intersectorielle.
Le travail tactique sera fait sous un régime de récupération avec une dynamique faible. C’est le jour de la récupération active.
Le physique
L’entrainement est discontinue avec de longues pauses, beaucoup de temps de récupération.
La psychologie
Les jeux ou exercices sont très simples pour que le joueur n’ait pas besoin de trop réfléchir ou de s’user beaucoup psychologiquement.
Exemple d’exercice
Ce sont des exercices de faible durée et intensité (faible complexité, basse tension et basse vitesse). Comme noté plus haut, ils sont aussi peu complexes sur un plan psychologique.

Remarque : Les joueurs qui n’ont pas joué doivent avoir un travail beaucoup plus exigeant

3ème Jour – DOMINANTE FORCE

« L’expérience me dit que trois jours après une partie, les joueurs n’ont pas encore complètement récupéré. Pas tellement physiquement, mais fondamentalement en termes émotionnelle. L’usure émotionnelle prend plus de temps à récupérer que le physique. Je n’ai pas de doute. »
José Mourinho

La tactique
Jeux ou exercices ou les sous-principes du jeu ( niveau d’organisation ) sont travaillés au niveau sectoriel et intersectoriel ( organisation )
Le physique
Les jeux et exercices doivent être très intenses et discontinus en raison de la grande intensité de travail. Les joueurs doivent se retrouver dans des situations d’accélération et de changement de direction afin de solliciter la force. Pour cela, le temps de travail est court tout comme les espaces.
La psychologie
Les joueurs n’ont pas encore totalement récupéré. Il y a tout de même une exigence mais pas maximale.
Exemple d’exercice
Rondo à 4 contre 1 ou 5 contre 2 dans un espace réduit. Jeu de position avec un effectif réduit dans un petit espace. Exercice de possession ou l’on stimule les aspects du modèle de jeu choisi.

4ème Jour – DOMINANTE PUISSANCE AEROBIE
La tactique
On travaille les grands principes et les sous-principes ( niveau d’organisation ) au niveau collectif, sectoriel ou intersectoriel ( organisation ).
Le physique
Etant le jour le plus éloigné de la rencontre précédente mais aussi de la rencontre suivante, c’est la séance la plus intensive sur le plan physique. on travaille dans des grands espaces à l’échelle de l’équipe ( 11 c 11 ) avec une durée plus longue pour être au plus proche des conditions réelles d’un match.
La psychologie
Le niveau de concentration est le plus élevé de la semaine.
Exemple d’exercice
11 contre 11 avec 4 buts, 10 contre 10 dans un espace plus réduit sans gardien.

5ème Jour – DOMINANTE VITESSE
La tactique
On travaille les sous-principes au niveau sectoriel, intersectoriel ou individuel. On propose du contenu de travail avec peu d’opposition ou sans.
Le physique
Les exercices doivent proposer une grande vitesse de prise de décision et de réalisation. De plus, les exercices doivent être très intensifs et le nombre de récupération réduit.
La psychologie
Niveau de concentration plus bas que la veille. On recherche des exercices simples pour réduire le niveau de complexité.
Exemple d’exercice
Attaque avec peu d’opposition ( 2 contre 1, 3 contre 2 ), mouvement devant le but.

6ème Jour – PREPARATION A LA COMPETITION
La tactique
Contenu de travail avec un niveau élevé de concentration mais un niveau faible de complexité. Sans ou peu d’opposition. Il faut privilégier le travail des automatismes et / ou rappeler les principes collectifs au groupe. On travaille les principes au niveau collectif, sectoriel ou intersectoriel.
Le physique
Rappel de ce qui a été travaillé pendant toute la semaine mais sans opposition et avec une intensité faible.
La psychologie
Très forte concentration mais avec des volumes très faibles
Exemple d’exercice
CPA, exercices devant le but.

Illustration n°2 : exemple d’un morphocycle de Mourinho 

Lire aussi un précédent article : L’importance du modèle de jeu

 3 – Les facteurs influençant l’épuisement émotionnel 

Complexité des principes :  Il est directement lié à l’intensité de la concentration que le joueur doit donner à un, deux ou plusieurs principes, ou sous-principes le plus complexe.

Complexité de la dynamique :  C’est lié aux règles et aux objectifs de l’exercice. Plus le nombre de règles est élevé, plus la concentration est demandée et plus complexe sera l’exercice.

Nombre de joueurs : Il est directement lié aux variables de la prise de décision. Plus le nombre de joueurs est important, plus l’exercice sera complexe.

Espace de jeu : On travaille les principes dans des grands espaces et les sous-principes dans des plus petits espaces. De même, lorsque le niveau d’organisation est sectoriel, intersectoriel ou individuel, on utilise des petits espaces. Plus l’espace est petit, plus le joueur participe à l’objectif de l’exercice. S’il y a une égalité ou une légère supériorité numérique dans les petits espaces, l’indice de déplacement augmentera, par conséquence, le nombre de contractions excentriques aussi.

Temps de jeu : Il est liée au type d’exercice ( collectif, sectoriel, intersectoriel,…), au nombre de joueurs et principalement au principe que vous voulez travailler.


Si vous avez aimé cet article parlant du programme hebdomadaire en périodisation tactique, nous vous invitons à le partager via Facebook ou twitter.

Source : powerpoint La périodisation tactique – Damien Della Santa

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*