Périodisation tactique : L’importance du modèle de jeu

Périodisation tactique : L’importance du modèle de jeu




La périodisation tactique est une méthode d’entrainement unique qui considère le football dans sa globalité. Les différents aspects du jeu sont travaillés simultanément et l’objectif est de développer un modèle de jeu ( ou le projet de jeu ) préalablement défini. Mais comment mettre en place un modèle de jeu ? Que faut-t’il prendre en compte pour sa réalisation ?  A travers cet article, nous allons tenter de répondre à différentes questions tournant autour du modèle de jeu.

En savoir plus : Introduction à la périodisation tactique 


 Le modèle de jeu : Le point de départ

A – Caractéristiques à prendre en compte

Pour construire son modèle de jeu ou projet de jeu, l’entraineur doit avoir en tête des idées clairs et précises sur les principes de jeu qu’il souhaite utiliser. Mais le projet de jeu ne dépend pas uniquement des idées du coach. L’entraineur doit tenir compte des capacités des joueurs, de l’histoire du club, de la culture et les objectifs du club lors de la création de son modèle de jeu. C’est à partir de là que vont émerger différents principes de jeu, dans les différentes phases de jeu, ainsi qu’une organisation structurelle ( le système de jeu ).

 

B – L’analyse du jeu

Pour comprendre comment un modèle de jeu est assemblé, vous devez savoir que pour faciliter l’analyse du jeu de football, certains philosophe de ce sport ont eu une bonne idée en divisant le jeu en PHASES .
Ces PHASES sont au nombre de quatre:
 Organisation offensive
 Organisation de transition défensive ou d’attaque / défense
 Organisation défensive
 Offensive ou défense / organisation de transition d’attaque


 Le modèle de jeu et ses différents niveaux d’organisation


Le modèle de jeu est un ensemble d’actions et interactions que présentent l’équipe dans son jeu collectif. Ce sont des comportements qui se produisent régulièrement et systématiquement dans les 4 phases de jeu que nous avons défini plus haut dans l’article. Autrement dit, le modèle de jeu est l’ADN de l’équipe.
La complexité du jeu est simplifiée par la déclinaison des principes en sous-principes et en sous-sous principes. Nous parlons de différents niveaux d’organisation que nous allons définir ci-dessous :

Les grands principes de jeu : Ce sont des comportements plus généraux que l’entraineur veut que son équipe effectue dans les différentes phases de jeu. Les grands principes sont constitués de plusieurs sous-principes, et de sous-sous principes. Comme exemple, nous pouvons citer : la construction du jeu ou le replacement défensif.

Les sous-principes : Ce sont des comportements plus spécifiques qui se produiront dans le comportement général. Ils interagissent constamment entre eux. Nous pouvons citer en exemple : le jeu à 3, se démarquer, occupation de l’espace en largeur et en profondeur.

Les sous-sous-principes : Ce sont des comportements individuels qui interagissent avec les sous-principes pour réaliser l’action souhaitée. Comme exemple, nous pouvons citer : utiliser un homme libre, les passes vers l’avant.

Les entrainements sont un ensemble de situations simplifiées grâce entre autres à ses différents niveaux d’organisation. C’est l’addition des grands principes et sous-principes qui va créer la complexité du jeu.


 La périodisation tactique et ses principes méthodologiques

A  – Les principes méthodologiques

Sans nous étendre sur le sujet, la périodisation tactique a 4 principes méthodologiques qui sont uniques à cette méthode. Nous allons les définir brièvement.
1 – Le principe de progression complexe : C’est de proposer des entrainements qui vont du plus simple au plus compliqué. Il permet une maîtrise rapide des premiers principes, pour ensuite travailler des choses plus difficiles.
2 – Le principe de propension : C’est de répéter des situations du modèle de jeu afin que les joueurs les reproduisent inconsciemment. Mais pour arriver à cela il faut qu’ils apprennent et comprennent, il faudra donc  « répéter, répéter, répéter » les principes ou sous-principes afin d’ancrer les comportements et qu’ils deviennent des réflexes.
3 – Le principe d’alternance horizontale : C’est une alternance de l’intensité, de la durée et de la vitesse de sollicitation des muscles. L’objectif est de travailler son grand principe ou sous-principe comme il le faut pour développer l’aspect physique que vous souhaitez et simultanément votre modèle de jeu.


B – Le principe de spécificité : Le principe de tout les principes 

Comme quatrième principe, nous allons voir le principe de spécificité. Le technicien répondant à ce principe méthodologique doit proposer à son équipe du contenu d’entrainement en lien avec son modèle de jeu. En effet, les exercices doivent provoquer des comportements généraux ou plus spécifiques au style de jeu que vous voulez développer. Comme le dit Rui Faria, l’adjoint actuel de José Mourinho : « Les idées de l’entraineur apparaissent dans chacune des séances d’entrainements dans un ensemble d’exercice ou les sous-principes bien définis vont être travailler afin d’ajuster les joueurs mentalement et physiologiquement pour atteindre les comportements voulus. » C’est sûrement l’un des tâches les plus complexes : créer des situations faisant référence à son modèle de jeu.

Pour obtenir son modèle de jeu, il faut de la précision, de la cohérence et beaucoup de temps. Dans la périodisation tactique, vous entrainez votre jeu constamment. C’est pour cela qu’il est nécessaire de le travailler dès le premier jour d’entrainement. Mourinho cite « La chose la plus importante dans une équipe de foot est d’avoir un modèle de jeu, une combinaison de principes qui procure de l’organisation dans l’équipe. Alors mon intention se tourne vers cela depuis la première journée d’entrainement…»


 Conclusion

Le modèle de jeu est unique et inachevé, irremplaçable et en constante évolution pour nos équipes. Tout les entraîneurs ont un modèle de jeu, mais certains ne le savent pas. Pourtant le comportement présenté par une équipe mène à un modèle de jeu. A vous de définir vos principes, vos sous-principes et ensuite les développer lors de vos sessions. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*