Conte à Paris, ce que ça changerait ?

Conte à Paris, ce que ça changerait ?

Au moins, on peut dire que les dirigeants du PSG ne font pas preuve de mauvaise foi en tenant un double discours d’usage dans ce genre de situation, c’est-à-dire en prétendant qu’Unaï Emery est toujours le coach du PSG tout en prospectant pour le remplacer en vue de la saison prochaine. Après l’élimination sans gloire face au Real Madrid en huitième de finale de la Ligue des Champions, plus personne n’a de doute quant à la fin de l’histoire entre le club de la capitale et l’entraîneur espagnol après deux petites saisons. À dire vrai, même sans cette élimination, c’était un secret de polichinelle que Nasser Al-Khelaïfi cherchait un nouveau coach pour la saison prochaine et n’aurait pas prolongé Emery, même s’il avait atteint les demi-finales de la Ligue des Champions, l’objectif réel du club pour cette saison avant de véritablement viser la victoire finale en 2019.

La question que tout le monde se pose désormais, c’est qui va bien vouloir prendre la relève, surtout après le déluge de critiques qu’a subie le PSG après sa défaite face au Real, à la fois pour le jeu indigne proposé mais surtout pour le manque d’âme de cette équipe que les dépenses folles de l’intersaison n’ont pas comblé. On se rappelle aussi la liste impressionnante de refus qu’avait essuyé les Qataris avant de se rabattre sur Laurent Blanc en 2013. Les noms qui circulent sont toujours les mêmes, et surtout l’improbable Diego Simeone, mais un autre nom a pris une ampleur inattendue ces derniers jours, et de manière beaucoup plus crédible, celui d’Antonio Conte.

L’actuel entraîneur de Chelsea est en fin de contrat avec les Blues et, après des espoirs déçus au mercato et un certain froid entre lui et ses dirigeants, il n’a pas l’intention de prolonger la pourtant belle aventure, puisqu’il avait été champion dès sa première saison l’an passé, faisant renaître le club de ses cendres après le terrible échec des légendes Mourinho et Hiddink. Les choses vont moins bien en ce moment avec une actuelle cinquième place, le prochain match face à Tottenham sera déterminant mais difficile, avec une victoire de Chelsea cotée à 2,25 sur BetStars. Conte, dans toute sa belle carrière d’entraîneur, n’a connu qu’un seul échec, lors de son passage sur le banc de l’Atalanta Bergame où il ne sera resté que six mois. Sinon, il aura fait monter en Serie A les clubs de Bari et de Sienne, et il aura surtout ramené la Juventus de Turin, son club de cœur, sur le toit de l’Italie en remportant le titre de champion dès sa première année, comme à Chelsea, en 2012. Il y restera trois saisons pour autant de titres avant de prendre les rênes de l’équipe nationale italienne qu’il relancera bien après une mauvaise Coupe du Monde. Son départ aura été terrible pour la Squadra Azzura avec sa non-qualification pour la prochaine Coupe du Monde.

C’est donc de son parcours que l’on peut essayer de deviner quels seront les changements qu’il apporterait à l’équipe du PSG. En premier lieu, on peut penser que ce sera d’abord l’effectif qu’il remodèlera en profondeur, comme il l’avait fait lors de son arrivée à la Juve, avec notamment le sublime coup de faire signer Pirlo malgré son âge. Un pouvoir dont disposait beaucoup moins Unaï Emery, dont l’aura international est beaucoup plus faible que celle de l’Italien et qui donc ne pouvait faire venir les joueurs qu’il voulait vraiment.
Marco Verratti, malgré ses nombreux défauts, reste toujours le chouchou de Nasser et, si Antonio Conte venait, il y a fort à parier que les responsabilités de celui-ci seraient maintenues, car les deux hommes se connaissent bien. Conte pourrait bien être le seul capable de canaliser le jeune meneur de jeu.

Surtout, à la Juve comme à Chelsea, Conte a su bâtir un véritable esprit d’équipe dans des collectifs perclus de stars. Il a de véritables dispositions à contrôler son vestiaire, ce qui a cruellement manqué à Emery qui s’est souvent confronté à l’incompréhension de ses joueurs face à ses consignes. Si la manière de jouer du PSG ne devrait pas changer dans les grandes largeur, un passage du 4-3-3 au 4-2-4, formation favorite de l’Italien, est tout de même envisageable et serait prometteur. Mais c’est avant tout mentalement que l’aura de Conte sera la plus importante comparée à celle d’Emery, en plus de ses choix de recrutements. Une réunion entre ses agents et des représentants du PSG devrait avoir lieu cette semaine. Affaire à suivre…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*