BORUSSIA DORTMUND – Structurer le jeu vertical sous forme de mise en route

Structurer le jeu vertical sous forme de mise en route – Borussia Dortmund






Dans l’article du jour nous allons vous présenter un exercice technico-tactique afin de structurer le jeu vertical de vos joueurs. Lucien Favre, actuel entraineur du Borussia Dortmund à l’heure ou est écrit cet article a utilisé cet exercice en pré-saison sur une mise en route. Il va vous permettre de travailler la coordination porteur de balle-receveur, le démarquage et le jeu combiné au niveau tactique.

Lire aussi : Valence Cf – Exercice technique pour apprendre à combiner par du jeu court


Si vous appréciez le site, inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos dernières actualités. Plus de 2000 personnes l’ont fait, pourquoi pas vous ! 

ORGANISATION : 

Nombre de joueurs : entre 12 à 20
Espace de jeu : positionner les joueurs comme sur l’illustration, les joueurs doivent effectuer des passes de 10 à 18 mètres en fonction du niveau de jeu
Temps de travail : entre 10 à 20 minutes

EXPLICATIONS : 

L’exercice débute par le joueur en position A qui joue en B,
B se démarque du plot avant de faire une prise de balle vers l’avant et ainsi jouer sur C.
A son tour, C se démarque du plot pour recevoir la passe de B.
C effectue un 1 – 2 avec D.
D doit faire le slalom en rouge. Attention lorsque il est devant un jalon bleu, il doit effectuer une feinte ou dribble.
Après l’action technique, A se déplace en B, B en C, C en D et ainsi de suite.

EVOLUTION : 

Pour faire évoluer cet exercice technico-tactique afin de structurer le jeu vertical, les joueurs vont devoir effectuer un appui-soutien en position B, C et D. Ainsi le joueurs vont travailler le jeu à 3 pour combiner sauf sur la position en D ou il sera effectué un 1 -2 . Comme dans la variante précédente, les joueurs se décalent d’un plot après l’action technique.

                         Illustration n°2 / les joueurs effectuent un appui-soutien sur chaque poste ( position B – C – D ) 

QUOI ENSEIGNER ? : 

1 – Le démarquage : Pour se démarquer efficacement, il faut rompre l’alignement entre le porteur du ballon et le futur receveur. On peut identifier les appels simple qui vont dans une seule direction. Dans cette famille, on distingue :
– les appels en soutien ( le joueur se démarquant en arrière du porteur de balle )
– les appels en appui ( le joueur se démarquant en avant du porteur de balle )
– les appels en profondeur ( le joueur s’éloigne du porteur de balle et demande le ballon derrière la défense ou un défenseur )
Dans la situation proposée par le Borussia Dortmund de Lucien Favre, nous allons intervenir sur les appels en appui. 

Il faut aussi distinguer l’appel contre-appel qui se fait en 2 temps. Il consiste à emmener le défenseur dans une direction par un appel pour ensuite changer brutalement de direction et de rythme sur un second appel.

Pour qu’un appel soit efficace, il faut se déplacer en changeant de rythme et de direction, en étant orienté vers la cible ou le ballon et à distance de passe. 

2 – La coordination porteur de balle – receveur : Pour que la coordination entre le joueur en possession du ballon et le receveur, il faut que les 2 joueurs communiquent visuellement. Ce contact visuel déclenche ensuite l’action technique à réaliser, mais il faut avoir ce lien visuel pour avoir un lien dans le jeu de passe.

Si vous avez aimé cet exercice pour structurer le jeu vertical sous forme de mise en route par le Borussia Dortmund, nous vous invitons à le partager via Facebook ou twitter.

Crédit photo : https://manchikoni.com/football-bundesliga-borussia-dortmund-the-new-bvb-under-lucien-favre-bundesliga-football/

130 Partages

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*